Vers une économie humaine? Desroche, Lebret, Lefebvre, Mounier, Perroux, au prisme de notre temps.

Cet ouvrage offre un regard indisciplinaire sur cinq intellectuels liés entre eux et inspirés à la fois par le christianisme et le marxisme : Henri Desroche (1914-1994), Louis-Joseph Lebret (1897-1966), Henri Lefebvre (1901-1991), Emmanuel Mounier (1905-1950) et François Perroux (1903-1987). Par delà leurs différences, ils partagent l’idée selon laquelle il serait possible d’humaniser l’économie.

Leurs thèses et leurs pratiques s’enracinent dans l’histoire. Elles invitent à réfléchir aux relations entre pensée et action, au rôle des institutions pour réduire les conflits, à l’insuffisance de l’idée de croissance par rapport à l’idée de développement appliquée à toutes les dimensions de l’être humain. Elles éclairent la diversité des articulations possibles entre l’individu et le collectif, la personne et la communauté. Elles incitent à s’interroger sur l’idée même d’économie.

Ces intellectuels ont cherché à jouer un rôle auprès des institutions, avant la guerre, pendant la guerre (y compris, pour certains, sous Vichy), après la guerre où ils ont eu toute leur place. L’étude de la genèse de leurs conceptions, de la portée et des limites de leurs actions, de leurs aveuglements ou de leurs réussites, permet de repenser les moyens politiques de lutter, aujourd’hui, contre l’inhumanité de l’économie.

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Foto do Google

Você está comentando utilizando sua conta Google. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s